Découvrez OpenStreetMap la cartographie participative

Internet, Logiciel, Produit 1
field_papers

Durant la journée du vendredi 21 août a été organisé au Campus Numérique Francophone (AUF Ankatso) un salon sur la Cartographie Participative sur OpenStreetMap ou OSM pour les initiés: curieux et actifs ont tous été conviés à des conférences, des démonstrations et des ateliers. Ce salon fût co-organisé par l’agence universitaire de la francophonie et la communauté naissante d’OpenStreetMap Madagascar issue d’une formation offerte par l’AUF.

Le mot d’ordre de la journée est donc OSM et ses outils environnants allant de JOSM, OSMTracker (application Android et Windows Mobile), OSMAnd (application Android), Field Papers et un peu de Quantum GIS (QGis). OpenStreetMap (ou OSM pour les initiés) est cette cartographie interactive, libre et collaborative accessible sur openstreetmap.org. OSM est le Google Maps/Bing Cartes vraiment libre. Antananarivo sur OSM a déjà autant de données que Google Maps mais les autres localités nécessitent encore beaucoup de contributions: c’est aussi le but de cette journée découverte.

Il faut créer un compte OSM pour vraiment entrer dans ce monde libre de la cartographie collaborative/participative!

 JOSM (Java OpenStreetMap Editor) est un éditeur Java d’OpenStreetMap, c’est donc un logiciel multiplate-forme fonctionnant bien sous Linux, MacOS, Windows etc. C’est l’outil clé, le plus utilisé pour participer à l’enrichissement de base de données de la cartographie OSM. C’est un éditeur SIG (système d’information géographique) mais limité à OSM.

Téléchargez et installez JOSM. Configurez le et modifiez par exemple les préférences pour choisir une projection de type Mercator. Ajoutez les greffons (plugins) que vous voulez: par exemple BuildingGeneralization pour délimiter facilement des bâtiments. Traitez des zones issues de l’OSM: l’on obtient immédiatement une carte vectorisée. Utilisez un fonds de carte en choisissant l’imagerie aérienne de Bing (Microsoft) par exemple. Coordonnées de calage. Un clic sur un objet permet d’afficher l’historique des modifications, qui est le créateur de l’objet etc. Bref, les ateliers offerts durant cette journée sont vraiment enrichissants.

IMG_20150821_161947 IMG_20150821_161941 IMG_20150821_161343 IMG_20150821_161139 IMG_20150821_165439 IMG_20150821_164506 IMG_20150821_164336

L’on ne présente plus le logiciel QGis (Quantum GIS), l’outil de prédilection des SIGistes adeptes des logiciels libres. Il faut installer le plugin OpenLayers pour travailler avec des cartes d’OSM sur QGis.

Enfin, Field Papers est un outil en ligne permettant d’imprimer (générer fichiers PDF) un extrait de cartes. Une fois imprimée, emmenez la carte sur le terrain, l’annoter et y ajouter des nouveaux objets qui n’existent pas encore dans la base de données d’OSM. Il suffit ensuite de numériser les papiers annotés et les traiter sur JOSM pour mettre à jour les données d’OpenStreetMap. Ainsi, le système collaboratif continue.

etapes_field_papers

Pour conclure, utilisez OpenStreetMap, inscrivez vous.

A propos de l'auteur / 

rija

1 Commentaire

  1. Ndrenja 24/08/2015 dans 10 h 36 min -  Répondre

    Na ny Antananarivo aza mbola tsy ampy données mihitsy! Mila participation be

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués. *

Autres articles

Haikajy Magazine

The first malagasy online magazine specially tackling ICT topics.

Cours de change

.../.../2017

Euro - EUR...... Ar
Dollar - USD...... Ar

Suivez-nous sur Facebook