Toute informatisation est vaine avec le délestage

Editorial 0
symbion-power-sary

A l’approche de l’hiver rude du mois d’août, la saison des délestages (électriques) arrive également. Cela fait déjà quelques années que le délestage est pratiqué pour sauver la compagnie nationale d’eau et d’électricité JIRAMA à Madagascar. L’Etat n’a pas encore trouvé de solution pérenne jusqu’à maintenant.

delestage_bougieLa principale cause du délestage est le défaut de trésorerie au sein de cette compagnie. Par exemple, pour ses centrales thermiques, la JIRAMA a besoin de 40 milliards Ariary de carburant par mois alors qu’elle elle ne dispose dans sa caisse que de 28 milliards Ar par mois. Il y a aussi  l’insuffisance d’eau pour faire tourner les barrages hydro-électriques ainsi que d’autres problèmes techniques qui reviennent régulièrement chaque année.

Mais c’est la faute à qui? Nous n’allons pas désigner les coupables dans cet article.

Le délestage est tout simplement antiéconomique. Cela nuit à toutes activités dépendantes de l’électricité: les industries, les sociétés en informatique, les sociétés informatisées, etc. La plupart des entreprises sont de nos jours informatisées: l’usage d’ordinateurs est important pour son fonctionnement. Seules de grandes sociétés peuvent se permettre d’acheter et d’utiliser des groupes électrogènes en cas de coupure de courant. L’usage de ces groupes se répercute tout de même dans les tarifs des services et des produits de ces sociétés.

Symbion Power

L’Etat malgache vient de signer un contrat important avec cette société américaine (Symbion Power). Ce producteur d’énergie américain indépendant, qui ambitionne d’augmenter l’accès à l’énergie en Afrique, a annoncé avoir signé un protocole d’accord avec la Grande Île pour le développement de sept nouvelles centrales électriques qui utiliseront la biomasse, l’énergie solaire et le mazout lourd comme principales sources d’énergie. L’objectif étant d’offrir des solutions d’énergie électrique plus efficaces et rentables pour contribuer à la croissance économique du pays. La capacité totale sera de 180 mégawatts. Les résultats seraient tangibles d’ici un à trois années.

Est-ce que c’est une bonne nouvelle?

Quel sera le tarif de l’électricité à Madagascar après cela?

Les employés de la JIRAMA menacent déjà de faire la grève. Wait and see.

A propos de l'auteur / 

rija

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués. *

Autres articles

Haikajy Magazine

The first malagasy online magazine specially tackling ICT topics.

Suivez-nous sur Facebook