Le pays est-il prêt pour un 4ème opérateur

Politique, Téléphonie mobile 1
Pylone

L’on se souvient tous de l’histoire du 4ème opérateur éphémère de 2010-2011 : Life Telecom. Le marché n’a toujours été partagé qu’entre 3 opérateurs ni plus ni moins. Madagascar est un pays de 22 millions d’habitants mais elle n’est pas encore un marché de 22 millions de potentiels consommateurs.

La tarification actuelle

Les opérateurs innovent en matière de tarification pour booster la consommation de ses utilisateurs.Le mode de consommation majoritaire à Madagascar comme en Afrique est bien sûr le prépayé. Un blocage financier et psychologique empêche les malgaches de choisir le postpayé.Au tout début, les opérateurs optent pour le prépayé « Pay As You Go »: les utilisateurs choisissent alors un mode tarifaire (Soa cool, Akama, Izy, Tokana, …) qui définira un prix heure pleine/heure creuse fixe pour tous ses appels et envois de SMS.

Par souci d’économie de crédits téléphoniques, la discussion téléphonique dépasse rarement la minute. Ils inventent alors le mode « Bundle » ou paiement par volume: les Fun, les Be, …

Conséquence d’un 4ème opérateur

La mutualisation des pylônes est effective avec TOM (Towerco Of Madagascar) donc le problème n’est pas matériel mais c’est un Towerco of Madagascarproblème de marché. Les opérateurs existants parlent de la décadence du développement des infrastructures car ils consacreront leurs activités dans la reconquête de ses clients au lieu d’améliorer leurs infrastructures s’il y aurait un 4ème opérateur. Ils devront baisser leurs prix. Leurs investissements vont ainsi diminuer ce qui est négatif pour le développement du pays.

Le marché malgache est-il faible? En se mettant à la place du consommateur, l’on voit que les opérateurs amassent beaucoup de frics.

Le rêve des tarifs internet comme en France

L’abonnement Internet n’est pas encore à la portée des malgaches.Il y a le pouvoir d’achat très faible des malgaches mais il y a surtout la cherté de la connexion. 50€ (149 000 Ar) par mois pour un ADSL illimité d’un débit 1 Mbps non assuré. 43€ (129 000 Ar) par mois pour un box 4GLTE illimité du même débit non assuré. Sans compter le premier frais de mise en service. En 3G, il n’y a pas d’offre « illimité », un volume de 10 Go coûte également 50€. C’est bon pour un partage de connexion entre 3 à 4 postes au maximum mais pour les sociétés et les cybercafés il faut payer au moins le double de cela pour avoir une bonne connexion.

En France, on peut se payer un ADSL avec une vitesse de débit de plus de 20 Mbps avec appels et télévision inclus pour 32€ par mois (Freebox). Au même prix pour du fibre optique. Il est encore loin les 1 Mbps malgaches internet uniquement qui coûte plus de 50€.

Notons tout de même que nos infrastructures sont vieilles alors qu’en France la plupart des matériels sont en place, les opérateurs n’ont plus qu’à définir les prix. Le nombre de clients potentiels se compte à des millions en France alors qu’ici c’est dans les milliers: 30€ pour disons 5000 abonnés alors qu’une pylône a coûté beaucoup plus que ça donc ce n’est pas rentable. Les malgaches doivent consommer plus d’Internet pour voir le prix baisser!

Pour terminer

Chers lecteurs, à vos avis, un nouvel opérateur internet ou un 4ème opérateur de téléphonie mobile sera-t-il bénéfique pour le pays?

A propos de l'auteur / 

rija

1 Commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués. *

Autres articles

Haikajy Magazine

The first malagasy online magazine specially tackling ICT topics.

Suivez-nous sur Facebook